Histoire Erotique


Littérature adulte en ligne, histoires érotiques et récits coquins gratuits...

Le Rendez Vous

Amandine reçoit un paquet un matin, Charles, son amant lui propose une soirée qu'elle ne regrettera pas.

Proposée le 11/04/2017 par Rafael Morientes

Votre note pour cette histoire érotique
Nous vous remercions pour vos nombreuses contributions, elles motivent les auteurs à poster leurs histoires érotiques.

Thème: Jeu érotique
Personnages: FH
Lieu: A la maison, intime
Type: Histoire vraie

Aujourd’hui, Amandine a reçu chez elle un petit paquet. Lorsque le livreur sonne, elle sort de chez elle, prend le colis puis rentre. Un beau paquet blanc, entouré d’un ruban rouge satiné. Elle l’ouvre, partagée entre méfiance et satisfaction, et aperçoit une jolie paire de collants comme elle les aime. La fouille du paquet continue, et elle trouve une jolie jupe noire accompagnée d’un magnifique chemisier blanc. Une lettre se trouve au fond de la boite, avec encore à côté, une petite boîte noire. La réponse à sa question : « qui ? » fut vite résolue : C’était Charles, son amant d’un soir. Le papier sentait son parfum, puis Amandine se met à lire « Bonjour Amandine, j’espère que ces petits cadeaux te plairont. Une dernière surprise t’attend dans la petite boite noire, si tu ne l’as pas déjà ouverte. J’ai réservé une table pour ce soir dans un petit Italien. Je tiens évidemment à ce que tu mettes tout ce que je t’ai offert. Je passe te prendre à 20h. PS : J’ai gardé la télécommande. A ce soir, Charles. ». « Télécommande ? Mais de quoi il parle ? » Se demande Amandine. La réponse ne se fit pas attendre : en effet, dans la petite boite noire se trouvait un œuf vibrant. Effectivement, la télécommande n’était plus là. Malgré l’appréhension qu’elle ressentait, elle n’hésita pas une seconde à se préparer pour ce délicieux rendez-vous.
Elle se prépara, légèrement stressée à l’idée de rencontrer encore une fois son amant, qui l’avait tant fait jouir. Son côté autoritaire, sa peau légèrement bronzée, ses yeux bleus, ses cheveux bruns, son odeur, son corps musclé, tout chez Charles avait séduit Amandine. Son corps était rempli d’excitation, elle se battait pour ne pas se caresser de la journée afin de se laisser exploser au bon moment. L’heure approchait, et au moment où Charles sonna à la porte, elle sortait de la salle de bains, où elle venait d’entrer son œuf en elle. Elégant dans sa chemise blanche et son chino bordeaux, Charles fit la bise à Amandine. Il la regardait d’un air coquin, doux et autoritaire à la fois. Il lui ouvrit la porte, et Amandine entra dans la voiture. Charles démarra et tous deux se mirent en route.
- « Ravi de voir que tu as suivi mes instructions à la lettre » dit-il d’un air enjoué.
- « Qui te dit que j’ai mis l’œuf ? » rétorqua Amandine
Et sans un mot, Charles chercha dans sa poche, et avant même qu’il ait sorti sa main, Amandine sentit une décharge envahir son bas ventre, en effet, il avait activé son œuf. Prise par surprise, elle laissa s’échapper un cri. Il la regarda du coin de l’œil avec un petit sourire satisfait
- « Pas besoin de plus de preuves »
Plusieurs minutes se passent avant que les deux amants n’arrivent au restaurant. Charles se gare, il sort, et vient ouvrir la porte à Amandine. Tous deux entrent dans le restaurant, et Amandine se rend compte que Charles avait tout calculé dans les moindres détails : ambiance lounge, tamisée, adéquat pour une soirée arrosée et finir en beauté au lit, à faire l’amour sauvagement. Les amants s’installent, Charles recommande a Amandine une bouteille de vin blanc, bien frais, parfait pour l’apéritif. Il pose la télécommande de l’œuf sous sa serviette, lève son verre, Amandine reproduit le geste
- « A cette délicieuse soirée » dit-il
Le jeu venait de commencer.

Alors qu’Amandine venait à peine de savourer une gorgée de ce délicieux vin, Charles activait discrètement l’œuf à l’aide de la télécommande sur la première vitesse. Amandine essaie tant bien que mal de ne rien laisser transparaître, mais serre les cuisses très fort. Charles, amusé par la capacité de résistance d’Amandine, décide, en la regardant dans les yeux, d’accélérer la vitesse de l’œuf. Amandine commence à se tortiller sur sa chaise, regardant Charles d’un air de le supplier d’arrêter. Avec un petit sourire en coin, Charles décide d’arrêter l’œuf. Les deux amants échangent plusieurs minutes, vidant petit à petit la bouteille de vin. Le serveur vient prendre la commande, l’occasion pour Charles de s’amuser un peu.
- « Je prendrais des tagliatelles carbonara »
Dit-il avant d’activer l’œuf sur la vitesse la plus forte. Amandine empoigne sa serviette de toutes ses forces, serre les cuisses, et lâche un petit gémissement. Charles pose sa main sur celle d’Amandine.
- « Qu’est-ce qu’il t’arrive ? » dit-il feintant un air dramatique. Puis il s’adresse au serveur « Elle prendra des gnocchis alla Romana »
Le serveur s’éloigne, Charles stoppe l’œuf, il regarde Amandine dans les yeux d’un air satisfait. La cyprine coulait sur ses cuisses, cachées par ses collants, humidifiant au passage son string. Amandine se mord la lèvre, elle ne pensait pas Charles si parfaitement autoritaire. La soirée se passe, les amants mangent, Charles active l’œuf sur la plus petite vitesse durant tout le repas. Amandine est trempée, elle n’a qu’une hâte, sauter le dessert et finir chez Charles pour qu’il la prenne sauvagement. Le repas se termine, Charles arrête l’œuf.
- « Et si nous prenions le dessert chez toi ? » proposa Amandine
- « Pas si vite, ça serait trop simple. En effet je pourrais céder à ta proposition et sauter dans ma voiture afin de te prendre de plus vite possible mais… Ça serait moins drôle. » dit-il en lui faisant un clin d’œil, un verre de vin à la main.
Amandine se mord la lèvre, elle ne tient plus. Les desserts sont commandés, et l’œuf coincé dans son intimité ne cesse de vibrer, s’arrêter, et de reprendre de plus belle. La soirée se termine, la deuxième bouteille de vin commandée plus tôt aussi. Charles règle l’addition, prend Amandine par la main, comme s’ils étaient un vrai couple. Ils sortent, Charles ouvre la porte à Amandine puis monte à son tour. La voiture démarre, il commence à activer l’œuf, puis à augmenter la vitesse petit à petit. Amandine ne tient plus, elle veut exploser, ressentir sa queue la prendre de toutes ses forces. Afin de donner à Charles l’envie de rentrer plus vite, elle se penche sur lui et commence à déboutonner son chino, avant de sortir son sexe à demi dur. Quelques vas et viens de sa main experte suffisent à faire durcir sa queue. Elle ne tarde pas à faire entrer le gland de Charles dans sa bouche humide, et de commencer de long et lents vas et viens, entrant sa queue au fond de sa gorge. La conduite devient difficile pour Charles, envahit de plaisir par la fellation experte administrée par Amandine. Sa queue glisse dans la gorge de son amante, sa main se joint à sa bouche pour caresser sa longue bite dure. Charles accélère sa conduite, désireux de rentrer chez lui le plus vite possible, mais il devait reprendre le contrôle de la situation. Il ne voulait pas être soumis à l’autorité d’Amandine, il voulait être le seul maître. Alors de sa main libre, il tira ses cheveux en arrière de sorte à ce que sa queue sorte de la bouche d’Amandine, avant de la ranger encore dure dans son pantalon
- « Tu as bien failli m’avoir, mais tu paieras cher le fait d’avoir tenté de prendre le contrôle sur moi. »
Charles se gare devant chez lui, sort, Amandine fait de même et les deux amants se retrouvent devant l’ascenseur, l’œuf vibrant à la plus grande vitesse dans la chatte d’Amandine. Une fois dans l’ascenseur, Charles attrape Amandine et serre son cou légèrement, la plaquant contre le miroir. Son air se fait de plus en plus autoritaire au fur et à mesure qu’ils s’approchent de l’appartement. Une fois arrivés à chez Charles, la porte se claque, et Amandine se retrouve une nouvelle fois plaquée contre le mur de l’entrée saisie par les cheveux. Charles vient embrasser le cou de son amante, remontant jusqu’au lobe de son oreille, qu’il finit par mordiller doucement. Ses mains saisissent fermement ses hanches, sa bouche glissant le long de son cou jusqu’arriver à l’échancrure de son chemisier, qu’il déchire sauvagement, dévoilant un soutien-gorge en dentelle blanc, maintenant ses seins ronds magnifiques. Amandine déchire la chemise de son amant, avant de venir planter ses ongles dans son dos et de commencer à le griffer, perdue dans les caresses buccales et le plaisir que lui procure son œuf. Charles attrape Amandine et la porte jusqu’à son canapé. La jupe de son amante ne reste pas plus longtemps, il lui enlève et ôte à son tour sa chemise déchirée. Amandine est allongée, vêtue d’un simple ensemble en dentelle blanc, son corps fin, sa poitrine ferme, ses fesses rondes, tout est réuni pour rendre Charles complètement dingue, il n’a qu’une hâte, la prendre sur le canapé, la table de salon, le plan de travail de la cuisine… Des idées plus coquines les unes que les autres envahissent son esprit, mais il doit résister, et faire en sorte qu’Amandine le supplie de la prendre.
Ayant déjà expérimenté l’attirance d’Amandine pour l’autorité, et le BDSM, Il monte au-dessus d’elle et vient saisir fermement ses cheveux. D’une main il dégrafe son soutien-gorge, dévoilant sa poitrine douce et parfaite. Il saisit une paire de menottes et lie les deux mains de son amante de sorte à ce qu’elle soit entièrement soumise à sa volonté. Les yeux d’Amandine, remplis de désir, en disent long sur son état d’excitation, elle ne désire qu’une chose, la queue dure de Charles en elle, mais apparemment, elle va devoir patienter, car son amant commence à mordiller doucement ses tétons, en caressant du bout des doigts l’intérieur de ses cuisses, remontant petit à petit vers son sexe trempé. La cyprine coule le long de ses cuisses, elle meurt d’envie de remplacer cet œuf par la queue de son amant. La bouche de Charles descend petit à petit embrassant au passage le ventre d’Amandine, jusqu’arriver entre ses cuisses. Il ôte le string de son amante, dévoilant à ses yeux une chatte inondée et un clitoris gonflé de désir. Charles pose sa bouche doucement autour de l’intimité de son amante et pose le bout de sa langue sur son clitoris, et commence à l’agiter lentement. La sensibilité de son clitoris fait qu’elle ressent chaque coup de langue comme une décharge électrique, elle se tortille sur le canapé au fur et à mesure que les coups de langue de son amant se font rapides et puissants. Charles aspire doucement le clitoris d’Amandine et commence à le sucer, alors que l’œuf vibrant ne s’arrête pas. L’excitation de la belle, elle qui s’est retenue toute la journée, est telle qu’elle ne peut plus s’empêcher de jouir sous les coups de langues experts de son amant. Ses muscles se contractent, ses yeux se ferment, sa bouche s’ouvre avant de lâcher un cri à la hauteur de son orgasme : surpuissant. Elle meurt dans un râle de plaisir, et se relâche complètement, reprenant son souffle, nue sur le canapé.
Mais Amandine compte bien ne pas en rester là, en effet, son désir brulant et sa soif de sexe la réveillent. Mais menottée au canapé elle ne peut rien faire. Elle est toujours soumise à la volonté de Charles. Lui, après avoir fait jouir sa partenaire, affiche un sourire satisfait.
- « Reprends vite tes forces, la soirée ne vas pas s’arrêter là, je vais te prendre et te remplir de mon foutre chaud »
Dit-il avant d’emmener son amante dans la cuisine. Il la fait allonger sur le dos sur le plan de travail qui arrive à la hauteur de son bassin. Il saisit ses jambes et les places sur son épaule avant de faire jouer son gland avec l’entrée de sa chatte trempée. Amandine se mord les lèvres, elle qui a enlevé son œuf quelques minutes plus tôt se languit du sexe tendu de son partenaire. Elle se tortille, essaie tant bien que mal d’avancer son bassin pour que sa queue entre un peu plus en elle. Charles en joue, il rit de la situation, il regarde son amante torturée, folle de désir, jusqu’à le supplier d’enfin lui apporter la jouissance par cette queue qu’elle désire depuis trop longtemps.
Charles vient serrer le cou d’Amandine et commence à la pénétrer doucement, entrant d’abord son gland, puis fait, centimètre par centimètre, s’enfoncer sa queue lentement dans l’intimité de son amante, jusqu’à ce ses couilles soient collés aux fesses de sa soumise. Il commence alors de longs et lents coups de reins, sortant son sexe jusqu’à son gland avant puis entrant de plus en plus sèchement dans sa chatte trempée, la pénétration est profonde, Amandine gémit de plaisir, menottée dans le dos, elle ne peut que ressentir le délicieux supplice que lui fait subir son amant. Il vient saisir les cheveux de sa belle fermement et commence à les tirer avant de venir claquer ses fesses jusqu’à ce qu’elles soient rouges, alors que ses coups de reins se font de plus en plus secs et profonds, Amandine crie de plaisir, elle qui se languissait, n’est pas déçue de ce que son amant avait réservé pour elle. Les coups de bassins de Charles sont puissants, il regarde son amante dans les yeux, elle se mord les lèvres, elle hurle, il prend plaisir à la voir si satisfaite, elle sent sa queue dure la pénétrer violemment, claquant son bassin contre son entrejambe. Charles saisit l’œuf vibrant, encore recouvert de cyprine sur le plan de travail, le fait vibrer et vient caresser doucement l’anus d’Amandine avec, avant de l’introduire lentement en elle. Amandine, prise par surprise, crie de plus belle, sentant l’œuf entrer dans son anus, vibrant de plus en plus fort alors que son amant la baise avec force et puissance. Elle sent l’orgasme monter, lui aussi, accélérant toujours le rythme de ses coups de butoir, plongeant toujours plus profondément dans la chatte de son amante, elle se contracte, elle perd son souffle, serre de toutes ses forces le bras de son amant, sa main serrant son cou, l’autre caressant son clitoris, puis, dans un cri puissant, elle est prise d’un orgasme fulgurant…

Charles se retire, la queue recouverte de cyprine, et se branle jusqu’à jouir sur les seins d’Amandine, la recouvrant de jets de sperme chaud… Amandine récupère ce qu’elle peut avec ses doigts et viens avaler le délicieux nectar de son amant.
Ils remettront ça encore toute la nuit, jusqu’à tomber d’épuisement, en sueur l’un sur l’autre dans le lit de Charles…
Espérons qu’ils remettent ça très vite, que je prenne à nouveau ma plume afin de vous raconter à nouveau leurs ébats.


Ceci est un de mes premiers récits, j'espère que vous ne serez pas trop durs, je ne suis pas français j'essaie de minimiser les fautes et d'apporter le plus de détails possibles


Laisser une note/commentaire (ou bien faire un signalement)
Fermer définitivement L'activation des cookies et de javascript est nécessaire à son bon fonctionnement. Suite à des abus avec les notes, nous avons apporté quelques modifications à celui-ci pour plus de partialité envers les auteurs qui sont très sensibles à ce que vous pensez de leurs histoires érotiques.
La nouvelle version a pour but d'éviter au maximum les abus inhérents à la notation des récits coquins, et donc des auteurs (les votes multiples par exemple).
Il sera maintenant impossible de noter plus d'une fois la même histoire érotique.
Les notes attribuées à la volée pour un même auteur (qu'elles soient bonnes ou mauvaises) seront modérées.

Commentaires de l'histoire :

anonyme
j'adore ! un peu sm mais pas trop, les mots ou il faut quand il faut, franchement le style, le scenario, la tension... Super !!!
Posté le 21/08/2017

Rafael Morientes
Merci infiniment pur ton commentaire :)
Posté le 19/04/2017

Anonyme
Wahou, quel récit !! J'ai adoré ! Peut-être aurait-il pu être un peu plus long, mais autrement il est superbe, ton style est agréable et sans faute ! Félicitations à toi
Posté le 17/04/2017


Voir les autres récits érotiques de cet auteur ou bien pour le contacter par email


Histoires érotiques choisies :
Premier rendez-vous
Rendez vous commercial avec Jennifer
Le Manoir Aux Fleurs - Mystérieux Rendez-Vous
Celle que j'étais auprès de vous... Partie 1


Online porn video at mobile phone


recit xxxhistoire de sexe entre amihistoire de sexe a la plagebelle mere histoire de sexehistoire de lesbiennedepucelage lesbienil baise sa niecehistoire de sexe a plusieurshds histoirehistoires erotiquemenu histoire de sexehistoire erotiqueshistoire sexe tabouhistoire de sexe avec mon beau perepucelles en chaleurerotiqerecit lesbienhistoire de sexe soumissionhistoire hdsbaise a la salle de sportrecit sexesexe chez le medecincondolistehistoire de sexe entre amihistoire de grosse bitebaise a la campagnehistoire de sexe saunama mere veut ma biteconcours de branlettehistoireserotiqueshistoires candaulistej ai baise ma fillehistoire erotique cousinehistoire de sexe piscinehistoire de sexe bourgeoisehistoire erotiqueshistoire dominatricerecits sexyhistoire de sexe dans le metrohistoire de sexe vieux avec jeunesadomaso hardhistoire de sexe x storyhistoire de sexe etudianthistoire de sexe a 3cocu candaulisterecits pornographiquesil baise sa colocatairesexe en camping carrecit trio hhfhistoire de sexe lyceema femme est une putehistoire transexuellesexe plombierje baise ma colochds erotiqueunion histoire de sexehistoire secehistoire de sexe unionhistoire de sexe avec ma soeurorgie entre amishistoire erotiquhistoire de sexe avec animauxsexe avec la voisinerecits lesbienshistoire de sexe ultra violentcandaulisme hardhistoire de sexe avec une vieillehistoire de sexe sadomasocam coquinerecit erotique lesbienhistoire de sexe mot cruhistoire de sex gaycandaulisme xerotique coupletante chaudecaudalisme.comhistoire de sexe bisexe camping carcocu humiliepremier trio hhfhistoire sexe mamanhistoir de sexehistoire de sexe scatorecit soumissionune histoire de sexehistoire d amour et de sexebaise a la salle de sportcoquine plagerecit erotique lesbienhistoire de cocufiagehistoire de sexe hdsvierge depuceleerecit depucelagehistoire de sexe menuhistoire erotique gaylecture sexepremiere fois club libertin