Histoire Erotique


Littérature adulte en ligne, histoires érotiques et récits coquins gratuits...

L'anniversaire Marco

Sortie resto et boite avec une nouvelle copine qui s'avérera être aussi chaude que moi.

Proposée le 10/07/2016 par Dany le coquin

Votre note pour cette histoire érotique
Nous vous remercions pour vos nombreuses contributions, elles motivent les auteurs à poster leurs histoires érotiques.

Thème: Exhibition, voyeurisme
Personnages: 2CPL
Lieu: Autres lieux publics
Type: Histoire vraie

Maintenant que nous avons goûté au plaisir de vous faire partager nos aventures.
Nous allons vous raconter l’anniversaire de Marco.
En alternance ma chérie et moi-même, allons décrire cette soirée.
Honneur aux dames.
-Mimi, comment veut tu que je m’habille pour ce soir.
-Comme tu le sens, c’est l’anniversaire de Marco alors s’est à lui que tu dois faire plaisir.
-Ben, je ne connais pas trop ses goûts.
-Lui, il est toujours bien habillé donc même si tu les porte de façons sexy ne vient pas en survet. Hihihihi
-Ahhh bon, même si je mets le survet blanc taille basse et un petit top qui cache juste la base de mes seins, tu crois que ça n’irait pas avec la soirée ?
-C’est ce que je te dis même un survet peut rester très féminin et sexy, tu fais comme tu veux.
-Bon voyons, sois je remets la robe en jean de l’autre soir, soit je mets la blanche qui fais plus robe de soirée ou alors le pantalon en mousseline ou la petite robe à fleur ras la moule peut-être.
-Bof pour le pantalon même si je l’adore.
-Donc robe !!!!
-Oui robe !!!!
-En jean, en dentelle ou à fleurs.
-A mon avis, dentelle.
-Ok pour les dentelles.
Il faut donc que je vous la décrive, un peu plus.
Le bas du dos est nu, elle est moulante fabriquée dans une sorte de stretch mais dés qu’il s’étire il devient transparent. Les bretelles se croisent dans le dos, s’est un 38 maintenant que j’ai perdu 7 kilos pour arriver à 58kg pour 165cm.
Elle m’arrive à mi-cuisse sur le devant il y a des lacets qui descendent jusqu’au nombril. En fonction de mon humeur sois je serre sois je desserre les lacets pour rendre ma poitrine plus ou moins libre et voyante depuis quelques temps les lacets ne sont pas très serrés mais c’est à cause de la chaleur, vous comprenez…..
Toute la robe est constituée de dentelles par dessus ce fameux voile mais sans le voile elle trop transparente donc aucunes retouches possible, j’ai laissé le voile.
Ce soir je ne mettrais rien d’autre. Ahh si des chaussures avec des talons de 6cm et un peu de maquillage et du parfum.
-Alors, cela te convient-il ?
-Ouahhhh, à merveille, tu es resplendissante, le blanc va très bien à ton teint hâlé puis tu n’as aucune traces de maillot.
-Merci, et toi mon chéri qu’est ce que tu mets ?
-Pantalon ou short de ville ?
-Pantalon, celui en lin ?
-Si tu veux ma belle.
-A même la peau, comme d’hab ?
-Avec plaisir.
-Il ne va pas falloir que je t’excite alors !!!!! sinon tu ne pourras pas dissimuler ton érection.
-Ah mince, c’est vrai, je m’arrangerai pour résister à mes pulsions, alors.
-Ca risque d’être un véritable supplice pour toi car ce soir je me sens d’humeur joueuse.
-Aie aie ça promets d’être caliente alors.
-Mucho, mais nous verrons bien.
Et pour le haut je ne vais pas venir torse nu ?
- Mets une chemise blanche avec les premiers boutons ouverts que l’on voit une partie de ton torse velu. Ah non tu n’es pas velu et tant mieux, je n’aime pas les poils.
Le restaurant ce trouve à même pas 800 mètres de chez nous, nous décidons d’y aller à pied.
Désormais, lorsque nous marchons côte à côte je ne peux pas m’empêcher d’empoigner les fesses de ma « Monique l’exhibitionniste ».
Avant, mais ça s’était avant, elle m’en voulait dés que ma main descendait sur ses fesses maintenant s’est elle qui me demande de la tenir par la taille ou plus bas.
Donc en bon candauliste, s’est avec plaisir que je fais plaisir.
A peine arrivé au feu au coin de notre lotissement, souviens toi, tu t’es penché en avant pour repositionner ta chaussure restant debout à coté de toi je t’ai généreusement caressé les fesses allant même jusqu’à passer ma main dessous pour effleuré ton sexe déjà brulant.
-Ouhhlaaaa, si tu commence comme ça je vais mouiller toute la soirée et je vais tacher ma robe et toi tu vas bander comme un âne.
-Tant pis une fois assis au resto personne ne verra mon érection et toi tu peux t’assoir direct sur la chaise pour pas tacher ta robe.
-Coquin, t’as réponse à tout.
Après se ré-ajustage, c’est ce que j’adore dans cette robe s’est que le voile remonte tout seul. Donc après se ré-ajustage de chaussure tu n’as pas pris la peine de repositionner le voile de ta robe, elle est donc devenu légèrement plus courte. Hummm
Et c’est avec ma main sur tes fesses que nous avons fait tout le trajet, rappelle toi j’ai même tiré sur ta robe pour que les voitures voient tes fesses mais là tu l’as redescendu quand même mais pas beaucoup.
-Arrête tu vas causer un accident.
Sans que tu t’en aperçoives ou alors tu m’as laissé faire (tu me diras), j’ai tout de même réussi à raccourcir le voile de ta robe et c’est lorsque nous sommes arrivés au resto que Gégé en t’embrassant t’as fait remarquer que tu avais mise une robe très courte.
-Non, quand même, Ahhh oui mince s’est en marchant elle est remontée sans que je m’en rende compte, et tu l’as redescendue pour être plus présentable.
-Quel dommage de cacher de si belles cuisses te dit Marco en te faisant la bise et posant ses mains sur tes hanches et en essayant de la remonter.
-Arrête coquin, y a du monde.
-Non c’est toi la coquine…..
-Est-ce que tu veux me faire plaisir ?
-Mais bien sur c’est ton anniversaire.
-Je vais la remonter encore un peu comme quand tu es rentrée dans le resto. Tu étais magnifiquement sexy.
-Si tu veux mon Marco mais pas trop, y a du monde avec un sourire et une intonation de voix qui voulait dire remonte-la jusqu’aux aisselles si tu veux, je me fou du monde autour.
-Tu sais quoi, Marco, elle m’a avouée qu’elle se sentait d’humeur joueuse aujourd’hui.
-alors jouons….
Et hop il tire sur la robe et me voilà avec la robe sur les hanches.
-Oulala, c’est pas un peu trop là quand même???
-Juste un peu alors.
Mais qu’est ce que ça veut dire : joueuse ???... comme il y a quinze jours ?
-Pourquoi pas mais là on est en public et ça rajoute du piment.
-Mitch t’es vraiment tombait sur un ange.
-Tu veux que je remonte ta robe très haut, peut-être ?
-S’est toi qui décide je suis ton cadeau et si tu veux enlever l’emballage de suite fait ce que bon te semble.
Malgré mon enthousiasme il resta sage et re baissa ma robe, enfin sage ça dépend pour qui.
-Tu veux qu’on te prenne en sandwich sur la table du resto dit Gégé.
-Pourquoi pas, mais vous le ferez pas !!!!
-Alors là, je n’en crois pas mes oreilles, quand une femme te lance un défi comme ça s’est …….
-On va voir ce qu’on peut faire mais malheureusement ma belle effectivement je ne pense pas que se soit possible mais on va y réflêchir, n’est ce pas Gégé ? Mais en attendant, moi j’ai un défi pour toi.
-Ahhh, dis toujours, petites bites que vous êtes.
-Rroooo tu me cherche mais tu perds rien pour attendre, tu disais pas ça y a quinze jour quand Gégé t’as démonté le cul. Pour mon anniversaire j’aimerais que tu arrives à convaincre Vanessa de nous montrer ses seins avant la fin du repas.
-Je veux voir ses obus, ils me semblent magnifiques.
-Oulala ça va être compliqué, Guigui est jaloux, je crois. Mais je vais essayer, mais si j’y arrive va falloir me satisfaire sinon terminé les galipettes…...
Nous sommes 10 invités : Jérôme et Sylvie (Jérôme est pharmacien et il « entretient » Sylvie qui est très BCBG et qui n’est pas très sympa mais bon c’est comme ça), Vanessa, Guigui, Xavier et Bertrand.
-Voilà que les quatre dernier cités arrivent.
Vanessa et magnifique elle est vêtue d’une jupette plissée blanche comme les joueuses de tennis et d’une chemise en jean nouée sur le ventre laissant apparaitre son nombril et son piercing.
Passé les embrassades je profite de dire à Vanessa qu’elle est magnifique. Elle me répond par un sourire et un « Merci, toi aussi Monique et ta robe est superbe », en laissant glisser sa main droite depuis mon épaule jusqu’à ma hanche.
-Petit clin d’œil entre filles.
-Eh bé mon Guigui, tu ne t’embête pas Vanessa est vraiment magnifique.
-Merci Monique, tu es très belle aussi.
Nous prenons place à table gardant en tête le défi de Marco je fais le forcing pour me mettre à côté de Vanessa (à ma gauche et toi à ma droite) et je suis en face Marco.
-Jérôme et Sylvie arrivent enfin avec le cadeau. On se relève pour faire la bise et on se rassoit ma robe est vraiment très courte et chacun de mes mouvements la font monter déjà que Marco n’y avait pas été de main mortes.
Nos hommes sont des golfeurs, Jérôme est de loin le meilleur des 4 avec un index à un chiffre proche de zéro.
-Nous avons offert à Marco, un week-end all inclusive dans un complexe de golf sur la cote d’azur.
-Il est ravi, il fait un tour de table pour remercier tout le monde. Profitant que je sois assise il se penche pour me faire la bise prenant appui sur ma cuisse il effleure l’intérieur ma cuisse jusqu’à touché mon sexe.
Jérôme prend la parole pour annoncer que demain ils ont leurs départs à 08h00.
-Ah bon, vous avez une compétition demain ?
-Oui Marco, Gégé et moi allons faire une compétition en équipe, Mitch s’est défilé.
-Mince, vous risquez d’être fatigués alors.
-Sylvie « l’autoritaire » coupe en disant « non on ne va pas se coucher tard, non plus, Jérôme a besoin de scorer demain».
Elle est gentille mais très possessive et très autoritaire aussi le pauvre Jérôme ne moufte même pas ni les 2 autres d’ailleurs.
Ils arrivent juste et déjà elle parle de repartir Jérôme rentre juste du repérage du fameux parcours.
-Alors ce France- Italie me lance Vanessa avec un sourire jusqu’aux oreilles et en posant sa main bien à plat sur l’intérieur ma cuisse.
-Piètre match me très très bonne soirée avec les copains.
-c’est le principal, rajoute t’elle en me caressant la cuisse très haut.
-Mais il faisait une chaleur dit Guigui avec un grand sourire.
-Oui heureusement on a pu prendre le frais après et tout le monde rigolent sauf Jérôme et Sylvie qui ne comprennent pas les allusions.
-Ah bon : prendre l’air…..
Le serveur arrivant pour prendre les commandes,
Comme convenu s’est paella pour tout le monde mais elle n’est pas tout à fait prête, je vous propose un apéro lance le serveur pour patienter.
Je ne sais pas s’il l’a fait exprès mais le serveur s’est positionné juste entre Vanessa et moi profitant ainsi de nos décolletés. Avec toi et Sylvie à ta droite non sommes de dos à la salle.
Vanessa allait retirer sa main mais pour être sure que je ne suis pas en train de me faire des idées sur ses premiers contacts, je la saisie et l’a maintien au contact de ma cuisse.
Elle me sourie et reprend sa caresse.
-qui veut des mojitos ?
-Oui 1 2 3 4 5 6, demi 1 2 3 4.
-Ok 6 Mojitos et 4 demi pour Sylvie, Jérôme, Xavier et Bertrand.
Vanessa profite de la situation pour me caresser très haut la cuisse, je frisonne et la laisse faire.
-Humm s’est agréable ta main est douce.
Tout le monde discutent, elle va jusqu’à effleurer mon sexe avec son petit doigt. Un sourire de sa part me fait comprendre qu’elle est contente que je sois réceptive, pour lui faire comprendre que je suis déjà très chaude je me tourne un peu vers elle et écarte franchement les cuisses. Avec mon pied droite je peux ainsi masser les couilles de Marco en face et avec ma main droite je te caresse la cuisse et les couilles mon chéri. La position et la situation ne pouvant pas durée je profite un max.
Retour du serveur avec les boissons, la main de Vanessa agace encore mes grandes lévres, je profite de l’instant pour me remettre droite sur mon siège tout en me redressant tout de même pour que le serveur puisse poser les verres et ne manque rien du spectacle car ma chatte est maintenant visible. L’a-t-il vu, sincèrement je crois que oui mais il n’a rien montré.
Nous dégustons notre apéro tranquillement.
Tu me dis à l’oreille, « ehhh bien Vanessa est très tactile on dirait ».
-Effectivement s’est très agréable.
10 minutes passent, et retour du serveur.
La paella est prête !!!
Je fini mon mojito et je dis que je vais faire un petit tour aux toilettes le temps du service.
- Tiens, bé moi aussi, je te suis dit Vanessa.
Nous voilà parties aux toilettes ensemble. Petit passage devant le bar ou sont accoudés des hommes qui nous détaille de la tête aux pieds.
J’ouvre la porte côté femme et nous entrons ensemble mais Vanessa m’invite à passer la première en me mettant la main aux fesses ;
- tu sembles avoir très envie ».
Je lui souris. Oui beaucoup.
J’entre la première dans le toilette mais je ne ferme pas la porte pour pouvoir discuter et m’exhiber, je remonte ma robe sur les hanches est fait pipi, Vanessa est appuyée sur le lavabo et me regarde sans détour.
-Monique, j’ai une question.
-Je t’en prie, vas y je t’écoute ?
-Est ce que toi et Michel vous êtes échangistes ?...... non parce qu’entre l’autre soir et ce soir ou tu semble apprécie mes attouchements je me pose la question ?
-Ahhh je comprends, oui je suis bi et effectivement nous sommes libertins j’espère que tu n’es pas choquée ?
-Non pas tu tout au contraire mais je voulais être sure avant d’aller plus loin avec toi, tu sais, avant de rencontrer Guigui j’avais la réputation d’être une « nympho » et s’était vrai mais depuis que je suis avec lui, il a fallu que je me calme car il n’est pas très joueur, ni prêteur.
-Ah bon mais s’est super ça, je suis contente de la savoir. Dommage pour lui il ne sait pas à côté de quoi il passe.
-Je vois que tu n’as de sous vêtements, cela t’arrive t il souvent de ne pas en mettre?
-Toujours !!! Mimi adore me savoir cul nu et moi aussi j’adore ça, et toi tu l’as déjà fait ?
-Non je n’ai jamais essayé, guigui aime les sous-vêtements.
-il te faudra essayer s’est vraiment excitant de sentir l’air sur son minou puis terminer les démangeaisons liées au tissu.
Elle s’assoit à son tour pour faire pipi laissant la porte comme moi grande ouverte, n’importe qui pourrait entrer et nous voir. Mais nous sommes dans notre bulle
-Tiens j’ai une idée, tu pourrais commencer ce soir même si ton string est magnifique !!!
-Tu crois, non, ma jupe est trop courte tout de même, puis s’est un ensemble que m’a offert Guigui, il l’adore
-Attends ma belle, Marco m’a lancé un défi, à mon tour de t’en lancer un.
Elle fronce les sourcils,
-Je t’explique suite à la soirée de l’autre fois où nous n’avons pas beaucoup regardé le rugby et lorsque je suis rentrée dans le resto, j’avais la robe raz le bonbon et Gégé me l’a fait remarquer mais Marco n’a pas voulu que je la redescende pour lui faire plaisir.
J’ai dis : « ok mais va falloir assurer ce soir aussi les mecs et me faire plaisir ».
-Ok, comme il y a 15 jours ?
-Oui.
-Comment, ici au resto tu veux qu’on te prenne en sandwich sur la table.
-Pourquoi pas ?
Et ils m’ont lancé le défi suivant :
Si tu veux qu’on te prenne sur la table du resto moi je veux que tu décide Vanessa de nous montrer ses seins avant la fin du repas.
J’ai dis « banco !!!!Désolé ».
-J’ai tellement envie de sexe que j’ai accepté le défi sans trop réfléchir.
-Alors enlève tout (haut et bas).
-T’exagère et moi j’aurais quoi en échange?
-Allez c’est la fête de Marco puis en échange je m’occupe de Guigui et de lui faire comprendre qu’il a tout intérêt à te laisser t’épanouir sexuellement sinon un jour il le regrettera alors que s’il te laisse d’épanouir il en tirera forcement des bénéfices et pour cela, je vais m’assoir à coté de lui.
-« Pfuuu toi alors tu as le feu au cul encore plus que moi »dit elle avec un grand sourire et en commençant à défaire sa chemise.
-Et maintenant, qu’est ce que j’en fais?
-Donne je les mettrai dans mon sac à main.
-c’est vrai qu’ils sont magnifique tes seins, je peux toucher ?
-Coquine, Oui si tu veux.
Pendant que je lui caressais les seins elle a tiré délicatement sur le lacet pour défaire le nœud de ma robe. Elle passa sa main droite sous la robe pour empoigner mon sein aussi. Nous nous sommes embrassées tout naturellement comme si nous étions aimantées.
-Faudrait qu’on remonte non ?
-Oui, la paella va être froide.
-Ah au fait j’avais entrepris de masser les couilles de Marco avec mon pied, alors si tu veux faire pareil, il comprendra notre petit manège. Occupe-toi bien de Michel aussi. Moi je m’occupe de Guigui et Gégé en face.
Laissant mon lacet défait et étiré nous sortons des toilettes avec les sous vêtements de Vanessa dans ma main gauche et la droite sur ces fesses. Passage obligé devant le bar mais je crois que personnes à rien remarqué enfin je me ne suis pas retournée mais ils ont bien du voir ma main sur les fesses de Vanessa.
Arrivait à table, je dis à Vanessa et si on changé de place.
-Mais pourquoi faire ? Bon, si tu veux. Dit-elle sur un ton faussement étonnée.
Tout le monde fit la gueule mais pas très longtemps, Vanessa à peine assise a entrepris le massage de Marco qui me regarda en souriant.
-Alors Mitch tu viens en boite ce soir avec nous puisque les autres veulent se coucher de bonne heure. En disant cela elle fit comme avec toi elle posa sa main très haute sur ma cuisse.
-Ben si voulez les filles, en plus elle est juste à côté et sur le chemin du retour.
-Guigui va falloir me faire danser j’ai envie de me défouler ce soir et j’ai posé ma main direct sur ses couilles. Il n’osa pas bouger mais me regarda dans les yeux et me répondit : « ben, ben ça promet alors ».
-Ah oui s’est prometteur mais faut voir ce que tu sais faire avant tout en appuyant sur ses bourses.
-Allez bon appétit à tous. Mon pied est déjà sur les couilles de Gégé qui se repositionne pour mieux apprécier, il en profite pour passer sa main sur mon mollet et remonter jusqu’au genou.
-Gégé tu nous sers du rosé s’il te plaît, j’ai soif.
L’obligeant à me lâcher le mollet, je lui souris et lui tira la langue.
Le repas se passa très bien avec de temps en temps des attouchements discrets ou des allusions plus ou moins discrètes.
Guigui et d’autres lorgnent sur mes seins quasiment visible de tous, Sylvie et Jérôme étaient comme d’hab dans leur monde à se bécoter et participaient peu aux conversations.
Après un énième mouvement sur ma chaise je senti ma robe se retrousser en tire bouchon complètement au dessus de mes fesses (enfin le voile pas la dentelle). Au moins je ne la tacherai pas.
J’en ai profité pour en remettre un coup de main et de genou à Guigui qui voyant le spectacle dit mais quelle chaleur s’est étouffant ici. Vanessa tourna la tête aussi en direction de mes cuisses. Elle nous sourie à tous les deux et rajouta qu’est ce que ça va être en boite, il va faire encore plus chaud.
Guigui un peu embêté tourna la tête vers Gégé.
-Marco lorgnait toujours sur les seins de Vanessa mais je sentais bien qu’elle avait du mal à réussir son défi puis elle profita que Sylvie et Jérôme se bécoter pour défaire tous les boutons maintenant seul le nœud maintenait sa chemise nouée.
-Allez encore un effort ma belle tu vas le faire.
-Oui mais je ne voudrais pas choquer Sylvie et Jérôme.
Le serveur arriva pour les desserts il se positionna à côté de Sylvie s’est le moment que Vanessa choisi pour écarter les pans de sa chemise et montrer ses seins à Marco Gégé.
Se fut bref mais elle l’a fait.
-Bravo ma chérie, ne referme pas les boutons s’il te plaît, moi je n’ai pas resserrée mon lacet depuis tout à l’heure et ma robe est toute tirebouchonnée. Regarde.
-c’est vrai t’as raison on voit ton minou tout lisse et Guigui il est comment.
-A point ne t’en fait pas pour lui, il apprécie ma présence.
-Et mon mimi ?
-Bien dur, hihihihi
La glace fut vite avalée et le moment de la séparation fut rapide il était déjà minuit.
Avant de partir on est allés avec Guigui aux WC et s’est là que Guigui m’a posé la même question que Vanessa t’avais posé quelques heures avant.
Guigui était gêné de m’avouer que tu l’avais chauffé tout le repas et qu’il avait constaté ta nudité sous ta robe. Sachant Vanessa très chaude il me demanda si elle aussi m’avait chauffé, il ne voulait pas faire de gaffe. J’ai répondu que oui et que nous allions passer une très bonne soirée s’il le voulait bien, que nous étions échangiste et toi bi.
Il accepta un peu réticent mais du moment que Xavier et Bertrand n’étaient pas avec nous, ça devrait aller car tu avais bien allumé.
Marco remercia Vanessa pour le massage des couilles et l’exhib.
-Dommage que la soirée se termine là pour vous si tu venais en boite je crois que je pourrais faire bien plus pour ton anniversaire.
-t’es comme Monique toi … mais tu perds rien pour attendre.
-Je ne sais pas faudra voir. Mais en tout cas Monique à relevé son défi à vous de tenir le votre avec elle.
-Oui oui, se sera un autre jour mais il faut lui donner ce qu’elle mérite. Elle est tellement gentille que cela ne se refuse pas.
Départ en discothèque pour nous 4, Xavier et Bertrand ayant renoncé au cours du repas, ils partent rejoindre d’autres copains dans un bar. Et c’est bras dessus dessous, enfin il faut que j’arrête avec cette expression car je devrais dire mains aux fesses sous la robe et idem pour moi j’ai glissé ma main dans ton pantalon aussi.
Avant d’arriver à la boite il y a un grand parc et le parking de la boite à traverser.
Ne voulant pas allez aux toilettes de la boite.
-Moi je vais faire une petite pause pipi avant de rentrer dans la boite ils sont toujours dégueulasse en boite.
Je te lâche la fesse et m’accroupie derrière le banc en bois juste à coté du chemin et donc à moins de 2 mètres de vous.
Vanessa me rejoins et s’accroupi à côté de moi.
-Vous n’avez pas envie les garçons ?
-Non on l’a fait en partant du resto mais moi je veux bien autre chose si tu veux bien.
-Ahh et quoi par exemple, en disant cela tu viens t’assoir face à moi assis sur le dossier du banc et tu commence à descendre ta braguette.
-Ahhh oui je comprends mieux, hummmm monsieur vœux faire baisser la pression hummmm avec plaisir.
-Et je t’ai gobé tout en fixant Guigui.
-Reste pas là mon amour vient dit Vanessa.
Se mettant à côté de toi dans la même position, Vanessa lui baissa son short et lui appliqua le même traitement.
Au bout de quelques allers-retours Vanessa me proposa de faire l’échange.
-Avec plaisir, j’avais la bite de Guigui dans la bouche et Vanessa la tienne dans sa bouche quand une ribambelle de gamins débarqua au bout du chemin avec leurs parents.
-Dommage les garçons vous allez devoir attendre.
-Rrrrr, faites des gosses !!!
Après avoir remballé le matos, direction la discothèque.
Pour avoir travaillé dans cette boite, Vanessa connait encore tout le monde et Guigui connait aussi les videurs aussi alors après quelques banalités et compliments sur nos tenues, nous sommes entrés sans payer.
-Merci messieurs et en passant, ma main caressa le sexe de Mouss le black qui me sourit et me souhaita une bonne soirée.
Un petit clin d’œil en me retournant, j’ai bien vue que ses yeux regardé mes fesses.
Maintenant, Il faut que je vous décrive la boite, elle est constituée d’une grande piste de danse circulaire comme une arène sur laquelle on débouche par un couloir dans lequel se situe la caisse le vestiaire et les toilettes.
-Les filles vous voulez déposer un truc au vestiaire ?
-En rigolant, je dis oui mon sac et ma pudeur !!! Et toi Vane, euhhh non,….. Oui ma raison.
Tout le monde rigole sauf Guigui qui est encore un peu crispé, ne sachant pas trop à quoi s’attendre.
J’en été où, oui, La discothèque autour de la piste il y a 2 étages d’alcôves qui surplombent la piste.
En sortant du couloir à droite le DJ et à gauche le bar.
-Vu que nous n’avons pas payé l’entrée nous n’avons pas de boisson.
Je demande aux filles ce qu’elles veulent boire, whisky, rhum ou champagne ou autres choses ?
Moi j’aime le champagne mais il est souvent pas très bon ici, alors, rhum coca pour moi dit Vanessa c’est pour ne pas faire de mélange, tu comprends.
Guigui et moi nous sommes plutôt whisky.
-Chéri prend une de chaque, tant pis s’il en reste ça sera l’occasion de revenir.
Passage donc par le bar, les verres les glaçons, le coca le rhum et le whisky.
Une fois installés,Vanessa se propose pour nous servir, s’était son métier avant.
Les doses sont pires que les miennes à la maison mais les verres beaucoup plus petit.
En gros, c’est 50/50, le bon niveau de rhum ou de whisky s’est quand les glaçons flottent et ensuite on complète avec le coca. Dit-elle toute fière.
-Bon si tu le dis.
-Tchin-tchin, à la santé de Marco.
Vanessa a fini son verre en 3 gorgées,
-Oh mince, c’est pas raisonnable, ah mais oui je l’ai laissé aux vestiaires, Allez Monique cul sec et on va danser !!!
-Ne voulant pas être en reste je fis de même avec mon verre.
J’ai pris le temps après mettre levée de faire face à Guigui et de remonter ma robe pour qu’elle soit de nouveau en tire bouchon sur ma taile. Au diable la pudeur, La dentelle ne cache pas grand-chose mais avec l’obscurité de la boite ça passe sauf que des fois la lumière est plus forte et là on voit mes fesses et mon sexe tout lisse.
Il faut préciser que nous avons choisi une alcôve au rez-de-chaussée proche du bar ce qui fait que les danseurs sont juste en contre bas de nous mais naturellement les regards se portent vers le DJ et pas vers nous. Mais si certains avez les yeux sur moi ils ont du voir mon réajustement. Vanessa me prenant par le bras et se faisant tira sur un pan de ma robe et la bretelle tomba dévoilant entièrement mon sein vous savez comme une star française au Festival de cannes il y a quelques années.
-« Ehhhh vilaine » et je lui soulève sa jupette dévoilant sans sexe glabre à Guigui et toi.
-Oops s’est pas raisonnable.
-Allez les mecs en piste.
Nous avons dansé tous les quatre toujours très proche mais la meilleure danse fut celle ou je me cola à Vanessa avec ta bite bien dure contre mes fesses et Guigui dans le dos de Vanessa.
Des regards des autres danseurs nous dévisagés mais nous nous en moquions, on rigolait à gorge déployée et on chantait faux mais tant pis. J’ai pétri les fesses de Vanessa pendant qu’elle retirée complètement mon lacet, rendant mes bretelles très instables. Vu sa taille fine et surtout son ventre plat sa jupette bougeait très facilement autour de sa taille.
A plusieurs reprises je me suis retrouvé seins nu au milieu de la piste, Vanessa faisant style de me cacher les seins à chaque fois qu’ils apparaissaient elle en profitée aussi pour me les caresser ou les pincer, toi tu n’étais pas en reste puisque tu fouillais mon entrejambe devant derrière tout en essayant d’être discret, se n’est pas une boite à partouses mais une boite conventionnelle de bord de mer.
J’ai basculé ma tête sur ton épaule et j’ai réussi à jouir pas le grand orgasme mais quand même.
Vanessa, elle, appréciait les caresses de son homme car elle ferma les yeux aussi nous étions poitrine contre poitrine.
Après cet instant magique, nous sommes retournés nous assoir.
Vanessa vint s’assoir sur Guigui dos à lui elle en profita pour nous re-servir et sortir la bite à Guigui.
Moi je te fis assoir de façon à être face à moi tu pouvais voir la piste et les danseurs. J’ai remonté ta robe sur ton dos et entrepris un massage de tes seins mais par en bas Te sentant réceptive j’ai continué un bon moment, mais tu ne restais pas inactive non plus tu avais sorti ma bite et me branler tant bien que mal à la vue de Vanessa et Guigui.
Vanessa se leva pour se mettre à genou parterre et entreprendre une pipe à Guigui. Il ne résista pas longtemps et éjacula dans la bouche de Vanessa qui garda en grande partie du sperme dans la bouche et se redressa pour venir te rouler une pelle et te faire gouter le sperme de son mec.
-Je peux finir ton mec aussi. J’ai envie, tout à l’heure on a été coupé d’en notre élan.
-Oui si tu veux, Mais est ce bien raisonnable ?
-Là oui faut pas le laisser dans cet état. On éclata de rire.
En me relevant, bien sur, un sein est ressorti, Guigui me tendit la main pour que je viens vers lui et s’est sans me réhabiller qu’il me coucha sur le canapé pour me brouter la chatte. Il se passe de ces choses en boite……
La situation était vraiment exceptionnelle à quelques mètres de nous des gens dansaient sans savoir ce qu’il se passé juste à côté. Cuisses écartées et un pied sur la banquette et sur mes coudes je scruté les danseurs mais malheureusement personnes ne semblait s’intéresser à nous.
Je pense que tu as éjaculé en même temps que j’ai jouie sous les coups de langues de mon nouvel amant.
Après avoir remis un peu d’ordre, Vanessa nous lança qu’elle n’avait pas encore joui.
-C’est vrai, on va bien s’occuper de toi ma belle maintenant.
-Je me suis mis à lui butiner la chatte introduisant 3 doigts dans sa chatte trempée, avec mon petit doigt je titillé sous anus qui n’opposait aucune résistance je décidai alors de faire 2 et 2, pour réponse elle appuya avec sa main sur ma nuque.
En ouvrant les yeux je la vis seins nu sans chemise, guigui lui massait les seins et toi ma chéri tu l’embrassais à pleine bouche. Je pense qu’avec sa main elle te fouillait la chatte aussi.
Elle ne tarda pas à se crisper et jouir.
-ahhhh ouiiiiii s’était trop bon, Merci vous vous êtes bien rattraper, j’en pouvais plus d’attendre.
Elle vint prendre place à tes côtés toujours seins nus comme toi d’ailleurs et descendit sont deuxième rhum coca quasiment cul sec aussi.
-Quelle descente !!!!
-Oui s’est pas raisonnable, Mais entre toutes ces émotions j’avais encore soif.
Elle était un peu pompette comme nous tous mais toujours pleine d’énergie.
Bon on retourne danser, si tu veux mais faudrait se rhabiller un peu non ?
Effectivement elle enfila sa chemise mais s’es faire le nœud juste 2 boutons pression du bas donc comme toi à tout moment un sein pouvait jaillir sauf que les siens sont plus volumineux.
Et nous repartîmes sur le dance-floor.
Après plusieurs danses et attouchements plus ou moins discret nous sommes retournés nous assoir puis nous avons décidés de finir la soirée à la maison.
Avec Vanessa on alla au bar pour déposer nos bouteilles (non finies, on n’est pas des ivrognes !!!!) et toi et Guigui vous vous êtes dirigés vers la sortie pour récupérer ton sac.
Vanessa m’emmena dans un coin obscur du bar et un peu abrité des regards pour appeler sa copine Betty, elle nous fit signe 5 minutes. Elle finissait une commande.
Profitant de ce laps de temps Vanessa se retourna me pris par la ceinture pour me plaquer contre elle, elle descendit sa main dans mon pantalon pour me saisir les couilles à pleines mains et me dire alors : « alors, petit cochon, comme ça on me doigt le cul? »
-Oui pourquoi tu n’as pas apprécié?
-Oh que siiiii, je crois même que s’est ça qui m’a fait jouir, tu recommence quand tu veux et en disant ça elle me libère et se retourne vers le bar venant mettre ses fesses contre ma bite déjà dure.
Elle posa un pied sur une barre de la chaise de bar à sa droite, nous étions dans l’angle contre le mur, à notre gauche il y avait des jeunes qui nous tournés le dos. Elle se permit même de pousser le vice jusqu’à écarter sa fesse droite pour m’indiquer le chemin.
Comment voulez vous résister à ça, vous imaginez le tableau!!!!
J’ai entrepris un petit massage de l’orifice avec délicatesse mais visiblement elle en voulait plus. Donc c’est mon pouce qui est entré le premier pour la perforer. Elle poussa un petit cri.
Puis s’est 2 doigts qui sont venu remplacer le pouce pour faire des allers retours et lui dilater la rondelle.
-Stop se ne sont pas des doigts que je veux dans mon cul.
Elle voulait que je la sodomise là. Sur de moi je descendis ma braguette et présenta popol entre ses fesses. Après quelques dérapages ma bite se retrouva au fond de sa chatte brulante et ruisselante.
-Non, non pas par là je te veux dans mon cul bien au fond.
Elle prit les choses en main et guida elle-même ma bite dans son petit trou.
Elle était accoudée au bar les seins quasiment à l’air en discothèque avec des gens autour et ma bite dans son cul. Malheureusement cet instant de bonheur ne put durer que 1 à 2 minutes car Betty venait de s’adresser à elle.
Elle se redressa un peu mais me fit comprendre qu’il fallait que je reste en place bien au fond.
Très obéissant je fis la statue mais que ce fut compliqué car elle tortillait du cul au rythme de la musique.
Petit bisous sur la bouche de Betty et elle me libéra pour me faire face.
-Enfin monsieur rangez votre outils vous êtes dans un lieu public quand même.
Je remis popol à sa place et nous nous sommes dirigés vers la sortie.
Et là je te laisse la plume, ma belle pour que tu racontes.
Après avoir traversé la piste au bras de Guigui, nous sommes allés à l’entrée récupérer mon sac, Guigui me tenait par la taille en attendant, je sentais sa bite contre mes fesses puis nous sommes allés revoir les deux videurs (Mouss et Kévin).
-Alors ma petite dame vous avez passé une bonne soirée me dit Mouss.
-Très bien merci, mais j’espère qu’elle n’est pas encore finie, et vous pas trop dure…. Cette soirée (avec un sourire jusqu’aux oreilles).
-Ahhh un peu si.
-Et pas trop longue ?
-Elles sont toujours longues et dures….. Les nuits.
-Ahh je peux comprendre se n’est pas facile tout le temps.
Joignant le geste à la parole, je passe ma main sur sa bite, mais quel engin !!!!!! Un cliché peut-être mais là c’est copieux, du calibre de Gégé.
Ma bretelle me jouant des tours s’est sein nu que Kévin croise mon regard. Montrant mon sein il dit :
-Sophie Marceau à Cannes 2005.
-Ouahhh quel mémoire !!!
-Facile j’y étais, j’assurai la sécurité en bas des marches ce jour là.
-ahh d’accord, mais ça s’est la faute de Vanessa, elle m’a enlevé mon lacet en dansant.
-Ah la coquine et pourquoi le lacet?
-Parce que j’y ai confisqué ses sous vêtements.
-Pfuuu menteuse,…..
J’attrape le string jaune dans mon sac, Alors Guigui tu le reconnais ?
-Effectivement s’est bien celui qu’avait mis Vané en partant de la maison.
-Et elle a confisqué les tiens aussi?
-Non que mon lacet car les sous vêtement j’en porte jamais. Hihihihi
-Pour le haut on veut bien te croire sans problème mais pour le bas !!!
-Ben, vous n’avez qu’à vérifier vous-même.
Mouss passa sa main sous ma robe dernière et Kévin s’approcha pour la passer devant.
-Ah oui s’est vrai et s’est tout humide en plus.
-T’es une sacré coquine toi.
-Non une coquine vous croyez ??,
-Et vous, vous êtes des quoi ?
-Des chanceux.
-Belle réplique.
Voyant que Kévin laisse sa main pour me titiller, Guigui saisi mes seins à tour de rôle pour les pétrir.
Je dégouline, Mouss tente une petite pression sur ma rondelle pour lui facilité la tâche je me penche sur Kévin posant mes mains à plat sur son torse.
-Ca te rappelle rien, Guigui ?
-Si sauf qu’il y a 15 jours tu étais nue je crois bien.
-Qu’à cela ne tienne.
Mais vous êtes arrivé à ce moment précis où j’allais passer ma robe par-dessus tête.
-Alors on s’ennuis pas ici.
-Non non on s’occupe bien de moi, puis je ne crains rien avec 3 golgots comme ça.
-Ahh bé voilà, tu vois Mitch on aurait eu le temps de continuer nos explorations.
-Alors Vanessa comme ça on est adepte de la « cul nu attitude » ?
-Euuh oui j’ai décidé de laisser ma raison au vestiaire et là je suis passé devant et j’ai pas eu envie de la reprendre.
-Et Monique, elle n’a pas repris sa pudeur à ce que je vois.
-T’as raison ma chérie viens part là il y a des trucs tout dur autour de moi.
-Portant sa main à son oreillette, Kévin dit : « Les copains s’est pas qu’on se dégonfle bien au contraire mais Betty nous appelle dans l’oreillette ça chauffe à l’intérieur on va devoir vous laisser entre vous mais vous revenez quand vous voulez. Bonne soirée.
-Ah merde encore une fois on va rester sur notre faim alors que s’était prometteur.
-Bonne fin de soirée.
-Merci faites attention à vous.
-Bon qu’est ce qu’on fait on rentre, moi j’irais bien faire un plouf dans la piscine de la maison.
-Ok on rentre, on n’est pas loin.
Vanessa ne resta pas longtemps sage en re traversant le parc elle s’effeuilla et s’est en jupette qu’elle fit les 500 derniers mètres jusqu’à la maison, elle ne pue s’empêcher de tirer sur ta robe pour que tu finisses avec la robe autour de la taille, cul et seins à l’air, guigui juste derrière simula une saillie. Ca y est il se lache un peu.
-Ohhh mince mais tu as fait semblant j’ai rien senti, tu aurais du en profiter j’étais prête. Bon s’est pas grave je serais prête encore dans 5 minutes quand nous serons à la maison.
Pour rentrer dans le lotissement il faut traverser la grande avenue au feu.
« Piétons rouge » des voitures sont passées nous avons eu droit à des tutus. C’est bizarre je ne comprends pas.
Arrivé à la maison nous avons plongé direct dans la piscine l’eau étant encore à 26°C à 04h00 du matin fin octobre. Après quelques galipettes dans l’eau nous sommes rentrés au salon manière de pas réveiller tout le voisinage.
A tour de rôle avec Vanessa, nous avons accueilli les bites de nos mâles dans tous les trous. Nous avons même eu droit à une double pénétration chacune. Pour la dernière baise s’est moi qui ai tout bu car Vanessa avait tout bu en boite.
Merci les mecs et merci Guigui de t’être lâché, Vanessa te le rendra bien car s’est une sacrée coquine.
Après la séparation, Vané est partie nue chez ses beaux parents il était presque 06h00 du mat.
Qui sait aurais-je trouvé une nouvelle partenaire de jeu ou bien Guigui va-t-il l’empêcher de vivre.
La suite dans le prochain épisode.


Laisser une note/commentaire (ou bien faire un signalement)
Fermer définitivement L'activation des cookies et de javascript est nécessaire à son bon fonctionnement. Suite à des abus avec les notes, nous avons apporté quelques modifications à celui-ci pour plus de partialité envers les auteurs qui sont très sensibles à ce que vous pensez de leurs histoires érotiques.
La nouvelle version a pour but d'éviter au maximum les abus inhérents à la notation des récits coquins, et donc des auteurs (les votes multiples par exemple).
Il sera maintenant impossible de noter plus d'une fois la même histoire érotique.
Les notes attribuées à la volée pour un même auteur (qu'elles soient bonnes ou mauvaises) seront modérées.

Commentaires de l'histoire :

Aucun commentaire pour le moment.


Voir les autres récits érotiques de cet auteur ou bien pour le contacter par email


Histoires érotiques choisies :
Son anniversaire
Bon anniversaire
L'anniversaire
Un anniversaire inoubliable
Anniversaire de nos 15 ans de vie commune


Online porn video at mobile phone


elle se caresse sur la plagehistoire de sexe premiere foishistoire de salopesex erotiquerecit travestima femme candaulistehistoire de depucelagemere et fille nueshistoire de sexe bizarresite erotiquepucelle baisehistoire de sexe parkinghistoire de sexe grosse bitehistoire echangistelavements erotiquesdressage de putehistoire de sexe bdhistoire echangistehistoire de sexe beau frerehistoires xhistoire maturehistoire erotique xhistoire erotique lesbiennehistoire de sexe salopehistoire de lesbiennesexhibition sans culottecandauliste a la plagetrio erotiqueenculer par sa femmerecit de baisehistoire de sexe beurettehistoire sexe en familleblog histoire de sexerecit de femme soumiseenormes ejaculationsrecits erotiquesexe chez le gynecohistoires erotiques incestehistoire de sexe pucellehistoire de sex gaycouple soumisj'aime me faire enculerhistoire de sexe chienhistoire taboue gayrecit erotique violsexe camping carhistoire de sexe sans tabourecit erotisuecocu soumishistoire de sexe salopehistoire de sexe avec ma femmeestheticienne lesbiennetexte erotiquessexe avec ma voisinehistoires de salopesrevebebe histoirecandaulisme histoireshistoire de sexe dans un cinemahistoire de sexe tanteerotique couplehistoire erotique premiere foiserotique couplehistoires de sodomiehistoire de sexe videohistoire de sexe a troisx erotique comhistoire de sexe lesbienhistoire de sexe dxdhistoire de sexe femme matureerotihistoire de sexe tabouebaise avec ma tanterecits tabous